*2009 Le juge Burgaud qui cache la magistrature.

Le brave petit juge !

Il aura servi à tout, Fabrice BURGAUD. Une tout petite sanction, symbolique, vient de lui être infligée par le Conseil supérieur de la magistrature. Une « réprimande ». Vilain garçon. La maîtresse est fâchée ! Mais c’est un si bon élève. Il croyait bien faire.

Simple réprimande donc. Et on oublie tout.

On oublie les vies dévastées, les années de prison pour rien, les familles brisées. On oublie les deux procès calamiteux, le scandale, la commission d’enquête de l’Assemblée. On oublie même les promesses d’une réforme en profondeur de la procédure pénale et de la justice.

Tout finit par des chansons et une réprimande.

Mais c’est encore trop. Tollé chez les magistrats, dont les syndicats protestent d’une seule voix contre la sauvagerie de cette sanction. Corporatisme mis à part, bien entendu, le juge BURGAUD est  innocent. Forcément innocent, expliquent ses collègues, puisqu’aucun des actes qui lui sont imputables n’était illégal. Stupides peut-être. Irréfléchis sans doute. Désastreux sûrement. Mais conformes au code de procédure. Et personne, ajoutent ces gardiens de l’orthodoxie, ne peut discuter ces actes autrement que par les voies de recours prévues par la loi : appel, Cassation  …

Horreur ! Le CSM s’est permis de violer cette sacro-sainte règle et a, dans ses attendus, critiqué la pratique professionnelle de BURGAUD. Du coup, même si la décision finale (acquise par six voix contre cinq, ouf !) est particulièrement clémente, et même en décalage total par rapport au drame vécu par les acquittés d’ Outreau, tous les juges se sentent menacés.

C’est un dogme: un magistrat dans l’exercice de ses fonctions est par nature innocent. Et voilà le petit juge pâlot et falot élevé au rang de symbole de la justice immaculée.

Cela le change un peu. Car il était, voilà deux ans à peine, la figure emblématique de la culpabilité. L’affaire Outreau, c’était lui tout seul, ou presque. L’obstiné, le buté, le stupide petit juge était déjà bien pratique.

Les dizaines de magistrats qui ont mis la main sur cet effarant dossier ont pu se cacher derrière lui. Et pas un n’a été sanctionné. Ni les juges de la détention. Ni les magistrats de la cour d’appel. Ni le procureur de la République.

Tour à tour coupable et innocent, le merveilleux petit juge BURGAUD est toujours aussi utile: il lave plus blanc.

« Le Canard enchaîné »    n° 4618  du  29/04/2009      par L.-M. H.  (Louis-Mairie Horeau)

Quelques magistrats « impliqués » dans le drame d’Outreau:

BEAUVAIS Didier président de la chambre d’instruction de la cour d’appel de Douai promu aujourd’hui conseiller à la cour de cassation …

FONTAINE Pascale conseillère à la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Douai elle aussi promue à la cour de cassation …

LESIGNE Gérard procureur de la République à Boulogne sur mer promu substitut du procureur général de Caen.

MARLIERE Maurice juge des libertés et de la détention de Boulogne sur mer.

RUBANTEL Jocelyne juge des libertés et de la détention

Advertisements

Étiquettes : , , , , , , , ,

4 Réponses to “*2009 Le juge Burgaud qui cache la magistrature.”

  1. denidejustice Says:

    Un vrai portrait de la magistrature, d’une magistrature protégée, à l’abri de toute sanction d’ordre civil. Incompétence, corporatisme, lâcheté !

  2. denidejustice Says:

    Les juges de la détention. Ils doivent être nommés !
    Les magistrats de la cour d’appel. Ils doivent être nommés !
    Le procureur de la République ! Il doit être désigné du doigt !

    Nous allons les retrouver (aidez-nous SVP!)

    Ils étaient soixante dix magistrats à tremper dans cette affaire !

  3. denidejustice Says:

    Les juges de la détention: ils étaient deux.
    1) Maurice MARLIERE qui par deux fois avait été pris à la sortie de grandes surfaces porteurs d’articles impayés. Un voleur donc, jamais sanctionné, qui aurait dû savoir ce qu’est la clémence ….
    C’est ce piètre magistrat qui détenait le pouvoir d’incarcération mais qui disait amen aux demandes du juge BURGAUD alors qu’il avait non seulement un droit mais un devoir de regard sur ces demandes !
    2) Jocelyne RUBANTEL qui ne s’est pas montrée plus regardante sur le bien fondé des incarcérations
    La commission d’enquête parlementaire a critiqué sévèrement des JLD. Mais ont-t-ils seulement été réprimandés ? Non !

    Président de la chambre d’instruction à Douai au moment des faits: Didier BEAUVAIS devenu conseiller à la cour de cassation tient des propos hallucinants :  » Nous connaissions ces soirées habituelles, à Boulogne ou à Avesnes sur Helpe. Des soirées bière où on invite les voisins, on boit beaucoup, on joue aux cartes, au jeu de l’oie, et où le gagnant peut choisir une petite fille, avec l’accord des parents. » Propos immondes ! D’autant que les magistrats locaux affirment « n’avoir jamais eu à connaître de telles affaires ».

  4. denidejustice Says:

    Dénonçant le lynchage médiatique, la Pdte du Syndicat de la magistrature considère « qu’il n’est pas concevable de reprocher à un seul homme « le désastre d’Outreau », désignant le juge comme « victime expiatoire d’un système judiciaire condamnable ».

    Non madame, ce n’est pas le système qui est condamnable, ce sont les hommes qui le servent, fainéants, négligents, incompétents !
    Et si les reproches ne doivent pas s’adresser à un seul homme, que les autres se dénoncent et aient le courage de dire: « Nous sommes co-responsables. » Mais pour cela il faut du courage !

    Ce en quoi le système est condamnable c’est dans l’irresponsabilité civile qu’il confère aux magistrats. C’est cette irresponsabilité qui génère la paresse, l’incompétence mais surtout la lâcheté !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :