1997 Les faux tampons de Léotard.

De faux tampons préfectoraux apposés sur des délibérations du conseil municipal de Fréjus que préside François Léotard, c’est ce que des administrés viennent de dénoncer au parquet de Draguignan.  En fait ces faux tampons avaient pour objectif de faire avaler aux Fréjussiens une ardoise de 153 millions.

Cela dit, la justice a agi envers Léo avec une rare fourberie. Le procureur de Draguignan, Jean-Marie HUET, n’a rien trouvé de mieux pour perquisitionner la mairie de Fréjus que les képis de la gendarmerie. Comme si la PJ locale avait démérité …

Mais le proc n’a pas décidé seul. Avant de lâcher les pandores, il a demandé le feu vert au président de la cour d’appel d’Aix-en-Provence. Lequel a aussitôt décidé de solliciter l’avis de la chancellerie. Et c’est  le ministère de la justice qui a tranché.

« Le Canard enchaîné »  n°4004 du 23/07/97 d’après un article de André Rougeot.

Publicités

Une Réponse to “1997 Les faux tampons de Léotard.”

  1. denidejustice Says:

    Encore un proc’ incapable de prendre seul sa décision dès qu’il s’agit d’un VIP ! Mais beaucoup plus prompt à mettre les menottes au pauvre bougre…

    Et en plus on prend des gants. Ainsi le parquet de Draguignan fait savoir que si des « dysfonctionnements » ont été relevés, rien ne permet d’affirmer qu’il s’agit « d’intentions frauduleuses ».

    Alors qu’il apparait à n’importe quel observateur un peu lucide qu’il s’agissait de faire avaler aux Fréjussiens la reprise, par le budget de la commune, des 153 millions de dettes de la Semaf (une société d’économie mixte crééer et présidée par Léotard pour bâtir Port-Fréjus).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :