1997 Un juge « bien jugé »: Maurice Marlière.

Sans vouloir diminuer les mérites du tribunal de Poitiers qui a relaxé une mère de famille accusée d’avoir volé pour nourrir ses enfants, il serait injuste de ne pas rendre hommage à ceux qui ont montré la voie.

En 1994 un magistrat de La Roche-sur-Yon avait été, à deux reprises, surpris à la sortie de grandes surfaces de la région « porteur d’articles impayés » comme on dit pudiquement.

L’humanité et la compassion n’étant pas de vains mots, le juge n’avait pas été poursuivi. Et pour l’éloigner de certains de ses collègues hargneux qui refusaient de siéger à ses côtés aux audiences correctionnelles où étaient jugés des vols à l’étalage, ce magistrat a été nommé à Fort-de-France.

Preuve  supplémentaire que la justice est capable de faire preuve d’une infinité bonté, le juge chapardeur vient d’être proposé pour l’inscription au tableau d’avancement. Si tout va bien, il pourra bientôt présider une chambre correctionnelle.

« Le Canard enchaîné »  n°3984  du 05/03/1997

Publicités

2 Réponses to “1997 Un juge « bien jugé »: Maurice Marlière.”

  1. denidejustice Says:

    Ce magistrat n’a effectivement jamais été poursuivi « pour vol (à l’étalage) » puisque c’est ainsi que l’on qualifie de tels faits. Et il continuera d’exercer.

    Pourtant le Code pénal précise, outre les peines d’amende et d’emprisonnement que les personnes physiques coupables de vols encourent l’interdiction de droits civiques (Art.311 – 14) dont le droit d’exercer une fonction juridictionnelle (Art. 131 – 26).

    Un citoyen ordinaire aurait-il bénéficié d’une telle mansuétude ? Nous en doutons. Sauf peut-être de la part d’un vieux magistrat oeuvrant pour la rédemption de son âme …

  2. denidejustice Says:

    Qu’advient-il d’un magistrat voleur non sanctionné ?
    On le retrouve dix ans plus tard dans l’affaire d’Outreau.
    C’est un de ces magistrats co-responsables qui ce sont planqués derrière le « petit juge ». (cf. 2006 Un Homme d’expérience).
    Non nommé dans cet article il s’agit du juge Maurice MARLIERE (merci à notre informateur).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :