2007 Le procureur, le polar et la manière

Le 20 aooût le procureur Henry PAVY de Rennes vient de découvrir que son portefeuille qui contenait 250 euros a disparu. Et il croit – a tort – l’avfoir déposé sur un lavabo des toilettes du Palais de justice. Il se précipite donc pour le récupérer, et froise devant la porte, un fonctionnaire du Palais à l’air sournois semble-t-il. Dans les toilettes pas trace du portefeuille.

Pas de doute, le patibulaire croisé à l’entrée est le voleur.

Le suspect, dont le seul tort est d’avoir satisfait un besoin naturel au mauvais moment, est arrêté, fouillé. Les policiers trouvent sur lui  400 euros. Son compte est bon, c’est bien lui qui a volé les 250 euros.

Il est gardé à vue. Le parquet ordonne une perquisition à son domicile. Pimpon! Pimpon! Les vieux parents de cet irréprochable fonctionnaire voient débarquer une escouade de flics qui repart bredouille. La comédie s’achève en fin d’après-midi. Le suspect est relâché, faute d’aveux et de preuve.

Rebondissement. Le portefeuille est retrouvé dans le réservoir d’une chasse d’eau. Il n’y manque que l’argent. Aussitôt confié à la police scientifique, en raison de l’importance de l’affaire. L’objet est porteur dempreintes digitales transmises au fichier central informatisé. Les empreintes sont celles d’un SDF qui avoue sans faire d’histoire.

Entré dans le palais de justice comme dans un moulin, il a trouvé la porte du proc’ ouverte, a pris le portefeuille dans la veste, s’en est débarrassé dans les toilettes après avoir empoché l’argent.

Pour toute excuse le proc’ explique: « Etant à la fois victime et procureur, j’ai aussitôt confié l’affaire à mon adjoint qui a pris toutes les décisions et a dirigé l’enquête. » Lequel adjoint a fait preuve, en toute indépendance, d’un remarquable dynamisme…

« Le Canard enchaîné »  n°4532  du 05/09/07      d’après L.-M. H.

Observations:

1) Bravo au proc’ qui laisse son bureau ouvert: n’importe quel dossier peut y être subtilisé. Quelle confiance accorder à un tel magistrat!

2) Avec quelle aisance ce proc’ est capable d’accuser et de pourrir la vie d’un citoyen!

3) Comme les citoyens aimeraient que leurs affaires soient menées avec autant de zèle….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :